Su Shi, fonctionnaire, lettré, poète, humaniste universel

Publié le par 安娜

 

paysage-avec-pavillon.jpgIl y a si longtemps que je n'ai écrit sur ce blog! Pourtant, il y a quelques lectures, films, conférences dont j'aurais bien aimé parler.

J'ai choisi ce paysage de montagnes (Pavillons dans un paysage de Qiu Ying, musée Guimet) pour évoquer Su Shi ou Su Dong Po que je viens de découvrir au travers d'une conférence de Stéphane Feuillas consacrée à ce sage et poète de la dynastie des Song car :

"Dans son for intérieur,

 il possède par nature

 les monts et les vallons"

(Huang tingjian, poème sur une peinture de Su Shi, "L'Arbre mort".)

Le thème de la Conférence donnée dans le cadre du Printemps des poètes par l'UFR LCAO et le Centre de Recherches CRAO de Paris 7 était "Montagnes et Poésie".

Pour SU Dong Po la montagne est le lieu essentiel pour s'évader des contingences du réel, retourner aux sources :sources du savoir, sources de l'imaginaire, sources de l'émotion pure qui donnent accès à "l'immortalité". L'immortalité, pour Su Shi c'est la capacité de l'esprit à ne jamais se figer en un savoir clos et fini. C'est en gros ce que j'ai retenu d'une conférence, jamais ennuyeuse,  où durant deux heures Stéphane Feuillas nous a donné à entendre et comprendre la poésie de Su Shi. J'espère avoir compris l'essentiel, j'ai en tout cas gardé le désir de lire et relire  ces textes qui, par les traductions et le discours du conférencier, rendent vie à cet "ermite de la pente de l'est" affable, sage et bon vivant.

Voici deux livres à lire de Stépane Feuillas


commemorations-su-shi.jpg   un-ermite-reclus-dans-l-alcool.gif

Je vous conseillerai aussi,  Sur moi-même de Su Dong Po, traduction et présentation de Jacque Pimpaneau chez Picquier.


Publié dans littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article